Elisabeth Navratil

Fondatrice et directrice artistique du StudiOpéra
Metteur en scène lyrique

Formée à la mise en scène d’opéra par Patrice Chéreau (Bayreuth, 1979/1980) et Harry Kupfer (Berlin, Komische Oper, 1982), Elisabeth collabore dans la foulée aux mises en scène de Der Fliegende Holländer de Wagner à l’Opéra du Rhin de Strasbourg et de Carmen de Bizet à l’Opéra de Budapest.

Sa carrière ainsi lancée, elle acquiert une notoriété certaine dès 1985 grâce à la création scénique en France de l’unique opéra de Schumann, Genoveva dans les opéras nationaux de Nancy et Montpellier.

S’ensuit une très dense activité sur les scènes françaises et allemandes : Opéra de Saint-Etienne, Opéra de Vichy, Festival de Menton, Théâtre Montpensier et Opéra Royal à Versailles, Le Cirque d’Hiver à Paris, Opéra d’Essen Aalto Theater, Wuppertaler Bühnen, Théâtre National de Weimar, Opéra de Bielefeld… dans un répertoire s’étendant de Haydn à Wagner, en passant par Mozart, Tchaïkovski, Massenet, Bizet…


 Manon, Massenet, mis en scène par Elisabeth Navratil pour l’inauguration de l’Aalto Theater, Essen, 1989 

Ayant acquis une connaissance encyclopédique de l’opéra en même temps qu’une très solide expérience du monde opératique, elle fonde en 1989 Le StudiOpéra, pour permettre aux chanteurs lyriques en devenir l’insertion progressive et durable dans la carrière lyrique. Le principe est celui de l’Actors Studio : un travail des rôles en profondeur sous forme de stages intensifs. Entre 1989 et 1999 vont ainsi se succéder les productions intégrales des plus grands opéras du répertoire : Les Noces de Figaro, Cosi Fan Tutte, Carmen, Pelléas et Mélisande etc… représentés jusqu’à 60 fois au Théâtre du Tambour Royal à Paris, fidélisant un public nombreux.

Après quelques années de pause où elle se consacre à la critique d’opéra (Opéra Magazine, Diapason), elle sollicite le pianiste et chef de chant Vincent Laissy pour la réouverture du StudiOpéra.

Cosi fan tutte Opéra de Saint-Etienne, 1987, msc. Elisabeth Navratil